L’EPA va tester la fracturation hydraulique

Le 24 juin 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Mandatée par le Congrès, l’Agence américaine de protection de l’environnement (EPA, selon l’acronyme américain) lance un programme de recherche sur la fracturation hydraulique, cette technique très contestée de récupération d’hydrocarbures.
 
Technique de prédilection des exploitants de gisements de gaz non conventionnels, la fracturation hydraulique consiste à injecter sous très forte pression de gros volume d’eau additionnée de produits chimiques pour fracturer la roche piégeant les hydrocarbures.
 
De nombreux témoignages font état de contamination de nappes phréatiques, de pollutions de l’air et des cours d’eau dans les régions où cette technique est utilisée.
 
Dans un communiqué, l’EPA annonce qu’elle va procéder à des essais contrôlés dans des schistes de Louisiane et de Pennsylvanie. Par ailleurs, l’agence fédérale va étudier le comportement de forages déjà réalisés dans le Dakota du Nord, au Texas, en Pennsylvanie et dans le Colorado.
 
Les résultats de cette vaste étude sont attendus pour la fin de l’année.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus