L’EPA réfléchit à de nouveaux labels auto

Le 31 août 2010 par Thérèse Rosset
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

L’Agence américaine de protection de l’environnement (EPA), en partenariat avec le ministère des transports (DOT) veut instaurer de nouveaux labels automobiles. Objectif ? Que le consommateur prenne la décision la plus avantageuse en termes économiques et environnementaux.

« Nous fournirons au consommateur des labels incluant les économies de carburant et les informations écologiques », précise Ray LaHood, secrétaire d’Etat au transport dans un communiqué du 30 août. Ces informations seront utiles pour aider les consommateurs à se repérer sur un marché volatile, notamment dans le secteur des voitures hybrides et électriques, en expansion. La consommation kilométrique et les émissions de gaz à effet de serre seront indiquées sur les vitres des nouveaux véhicules dès 2012.

Toutes les catégories sont concernées par l’étiquetage : voitures électriques, hydrides et à carburant traditionnel.

Les deux labels proposés seront soumis à l’avis du public pour une durée de 60 jours. Le premier étiquetage préciserait les économies de carburant réalisées ainsi que les rejets de gaz à effet de serre. A partir de ces critères, les voitures seront classées de A+ (le plus efficace) à D. « Les véhicules électriques auront la meilleure note, alors que les hybrides obtiendront un A », explique Gina McCarthy, fonctionnaire de l’EPA.

La deuxième option tiendrait compte de la consommation au kilomètre, pour la conduite urbaine et autoroutière, mais aussi des coûts de carburant annuels, comparés aux autres véhicules.

Pour les véhicules électriques et hybrides, l’EAP et le DOT proposent de traduire la consommation électrique en « litres au cent » pour plus de lisibilité. 

Reste aux futurs acheteurs à choisir selon leurs critères.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus