L’EPA gagne au Texas, mais reporte les permis pour la biomasse

Le 13 janvier 2011 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

Mercredi 12 janvier, la cour fédérale d’appel du district de Columbia a donné tort au Texas dans le cadre de sa troisième tentative pour retarder l’application de la réglementation sur les gaz à effet de serre (GES) par l’Agence de protection de l’environnement (EPA).

Entré en vigueur le 2 janvier, le règlement fédéral (Clean Air Act) qui impose des réductions des rejets de GES via la délivrance de permis d’émission aux industries (raffineries de pétrole, centrales électriques au charbon, cimenteries, verriers), a été temporairement suspendu au Texas, dans l’attente de la décision de justice [voir le JDLE]. Le Texas, qui abrite des centaines de sites industriels, avait porté plainte contre l’EPA, estimant que les règles nuiraient à son économie.

En revanche, l’EPA a annoncé mercredi reporter de trois ans l’obligation de permis d’émission pour les chaudières à biomasse, afin de disposer d’un délai pour mieux examiner la question scientifique complexe associée à la comptabilité des émissions de CO2 de cette source d’énergie renouvelable.

Durant cette période, l’EPA analysera plus de 7.000 commentaires, y compris certains arguant que la combustion de certains types de biomasse émet une quantité de CO2 similaire à celle qui serait émise s'ils n'étaient pas brûlés comme carburant, tandis que d’autres types engendrent une augmentation nette de CO2.

Les activités concernées incluent la production d’énergie à partir de produits forestiers et agricoles, le traitement des eaux usées et la production d’éthanol.

Le secrétaire d'Etat à l'agriculture, Tom Vilsack, a fait bon accueil à la décision de l'EPA qui devrait bénéficier aux fermiers, propriétaires de ranchs et de forêts, selon Reuters. Pour Frank O' Donnell, de l’ONG Clean Air Watch, il s’agirait en revanche d’une nouvelle concession de l’agence fédérale à l'industrie et au Congrès, qui critiquent sa réglementation des GES.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus