L’EPA empêche la Californie de limiter ses émissions de CO2

Le 06 mars 2008 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
C’est officiel: la Californie ne peut pas imposer au niveau étatique une loi forçant les industriels à fabriquer des véhicules émettant moins de gaz à effet de serre. Selon Reuters, l’administrateur de l’Agence de protection de l’environnement (EPA), Stephen Johnson, a en effet signé le 29 février une note annulant cette possibilité. La Californie avait pourtant obtenu, le 12 novembre 2007, l’autorisation d’un juge fédéral de légiférer sur les émissions carboniques des voitures. Elle fait partie des 16 Etats ayant porté plainte contre l’EPA en janvier après que Stephen Johnson avait annoncé son intention de ne pas lui accorder de dérogation, une procédure pourtant classique. Dans le cadre de la loi fédérale sur la pollution de l’air, le Clean air act, un Etat est autorisé à imposer des règles plus strictes que les règles fédérales dans certaines circonstances, mais doit obtenir pour cela une autorisation préalable de l’EPA.

«Bien que j’estime importantes les manifestations liées au changement climatique en Californie, elles ne diffèrent pas suffisamment de celles que l’on retrouve au niveau national pour justifier la mise en place de normes propres à un Etat», a écrit Stephen Johnson. Pour David Doniger, responsable de la réglementation à l’ONG National Resources Defence Council, il s’agit d’une fausse excuse, car aucun autre Etat ne peut dire qu’il subit les mêmes impacts que la Californie, liés au smog, aux incendies ou encore aux problèmes d’approvisionnement en eau.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus