L'EPA assouplit les normes sur la qualité de l’air

Le 07 juin 2017 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Scott Pruitt, administrateur climato-sceptique de l'EPA
Scott Pruitt, administrateur climato-sceptique de l'EPA

L’Agence américaine de protection de l’environnement (EPA) a annoncé, le 6 juin, qu’elle reportait d’un an l’entrée en vigueur des plafonds d’émission d’ozone.

 

La réglementation de l’EPA va-t-elle fondre comme neige au soleil? Les gouverneurs des Etats américains ont reçu une lettre de Scott Pruitt, le nouvel administrateur climato-sceptique de l’EPA, les informant qu’ils avaient un an supplémentaire pour respecter les limites d’émission d’ozone. Découlant du Clean Air Act de 1970, la norme nationale de qualité de l’air extérieur (NAAQS) pour l’ozone a fixé, en 2015, sous la présidence Obama, à 70 parties par milliard (ppb) la limite maximale d’émission (au lieu de 75). Cette norme devait s’appliquer au plus tard le 1er octobre 2017.

Et la santé ?

Une baisse de 5 ppb a pourtant pour effet d’éviter, chez les enfants, jusqu’à 960.000 crises d’asthme chaque année et un million de jours d’école manqués, et chez les adultes jusqu’à 4.300 décès prématurés, selon une analyse de la littérature scientifique.

«Les Etats ont fait des progrès et des investissements considérables pour améliorer la qualité de l’air. Nous continuerons à travailler avec eux pour qu’ils se conforment aux normes», a justifié Scott Pruitt. Sa décision a provoqué la colère des associations environnementales, dont le Natural Resources Defense Council (NRDC), qui estime que l’EPA «viole un droit aussi basique que celui des Américains à respirer un air sain».

Assouplissements en vue

L’EPA ne s’arrête pas là. L’Agence va également mettre en place un «groupe de travail» dont le but est de «définir de nouveaux assouplissements» qui permettront aux Etats de respecter la NAAQS pour l’ozone. Un jour?

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus