L'éolien se promeut pour réduire les émissions des pays industrialisés en 2020

Le 17 décembre 2009 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L'énergie éolienne pourrait fortement contribuer aux réductions d'émissions de gaz à effet de serre (GES) des pays industrialisés de l'annexe I du protocole de Kyoto, indique le Conseil mondial de l'énergie éolienne (GWEC) dans un communiqué publié le 14 décembre avec le Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE).

L'ambitieux scénario du GWEC table sur 2.600 térawattheures d'électricité éolienne et 1,5 milliard de tonnes de CO2 évitées en 2020 grâce à un développement massif de cette énergie aux Etats-Unis, dans l'Union européenne, en Norvège et en Russie ainsi qu'au Japon. Ce qui permettrait d’atteindre entre 42 et 65% des promesses d’objectifs de baisse d'émissions à cette échéance des pays de l'annexe I du protocole de Kyoto – pour l'instant, ces promesses de réduction cumulées vont de 13 à 20%.

En cas d'objectifs de réduction plus ambitieux, en 2020 par rapport à 1990, l'éolien pourrait contribuer à 34% d'une baisse de 25% des émissions de GES ou à 21% d'une baisse de 40%.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus