L’éolien en Allemagne, c’est pour longtemps

Le 05 février 2016 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
En 2020, l'Allemagne pourrait aligner 7,7 GW d'éolien marin.
En 2020, l'Allemagne pourrait aligner 7,7 GW d'éolien marin.

Très dynamique, le secteur éolien allemand affiche de remarquables performances. Et ça n'est sans doute pas fini.

Comme sur cette rive-ci du Rhin, l’éolien a battu des records l’an dernier en Allemagne. Selon Deutsche WindGuard, plus de 3.500 mégawatts de nouvelles capacités ont été mises en service à terre: trois fois le rythme français. En mer, ce rythme est moindre, mais appréciable tout de même: près de 2.500 MW. Pas de comparaison possible avec la France en ce cas. Fort d’une capacité installée totale de 45 gigawatts, le parc éolien allemand a injecté 78 térawattheures sur les réseaux, soit 12% du courant consommé en Allemagne. Là encore, trois fois mieux que l’Hexagone.

-12% en 4 ans

Mais cela ne devrait pas en rester là. Car le coût des éoliennes ne cesse de baisser. Toujours selon le consultant spécialisé, le coût de production des turbines terrestres qui seront installées dans les tout prochains mois pourrait flirter entre 5,3 et 9,6 centimes d’euro le kilowattheure. «En 4 ans, les coûts auraient donc baissé de 12%», rapportent les experts de l’Office franco-allemand pour les énergies renouvelables.

60 GW à 140 GW

Même si les protecteurs du paysage râlent dans certaines régions où abondent les moulins à vent, il reste de la place. L’Institut fédéral pour la recherche sur la construction, l’urbanisme et l’aménagement du territoire (BBSR) estime la surface théoriquement disponible pour l’implantation d’éoliennes terrestres à 2.950 kilomètres carrés avec les seules zones de développement pour l’éolien déjà déterminées, et à 6.950 km² en prenant en compte les zones sans restrictions. De quoi ériger de 60 à 140 GW de capacités nouvelles.

En mer, le problème est différent. La loi a limité à 7,7 GW la puissance maximale du parc offshore en 2020. La moitié de ce quota est déjà en fonctionnement (3,6 GW); 1 GW est en cours de construction. Et les énergéticiens doivent se prononcer rapidement sur la réalisation de 865 MW. Reste une capacité de 2,3 GW qui n’a pas encore trouvé preneur.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus