L’environnement, le travail, et les cancers en France

Le 13 septembre 2007 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

L'Académie des sciences et le Centre international de recherche sur le cancer (Circ) estiment, en France, à 3,7% les décès par cancer d'origine professionnelle chez les hommes et à 0,5% chez les femmes. Au total, 4.012 cas de cancers sont en 2000 attribués à une origine professionnelle (soit 2,5% des cancers masculins et 0,3% des cancers féminins).

Les décès par cancers associés à la pollution de l'eau, de l'air et de l'alimentation, eux, représenteraient 0,5% des cas, «0,85% si les effets de la pollution de l'air atmosphérique étaient confirmés». En cause: le tabagisme passif à l'origine de 220 morts par cancer du poumon par an. Le rapport rappelle par ailleurs que le cas des personnes respirant à domicile de l'amiante provenant de mines ou d'installations industrielles reste controversé. La pollution atmosphérique, l'utilisation des produits chlorés pour stériliser l'eau, les pesticides, les dioxines, les cabines de bronzage, les rayonnements non ionisants autres que les UV, la téléphonie mobile sont classés comme «facteurs suspectés mais dont le lien causal avec l'apparition d'un cancer n'est pas établi».

Quant à l'exposition prolongée aux rayons solaires, il serait en cause dans 1% des décès par cancer dans les deux sexes. Toutes ces estimations proviennent d'un rapport publié le 13 septembre.

Les principales causes de cancer en France restent le tabac (33,5% des décès par cancer chez les hommes, 10% chez les femmes), et l'alcool (respectivement 9% et 3% des décès par cancer).




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus