L’environnement industriel n’intéresse pas Ottawa

Le 13 décembre 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Peut-on accroître le nombre d’inspecteurs des installations classées et ne pas découvrir plus d’atteintes à l’environnement? La réponse est positive. Et cette remarquable performance est atteinte par le Canada.
 
Ecojustice, une association d’avocats canadiens spécialisés dans la protection de l’environnement, a voulu évaluer l’efficacité de la police de l’environnement. Et ses conclusions sont sévères. Dans un rapport mis en ligne le 12 décembre, l’ONG indique que le nombre d'inspecteurs en environnement est passé de 90 en 2000, à 188 en 2009. Pour autant, le nombre d'inspections réalisées durant la même période est resté stable: environ 5.000 par année depuis 2004.
 
Curieusement, le nombre d'enquêtes a diminué durant la même période. Et la plupart des contrevenants s'en tirent avec un avertissement. Les mises en accusation sont rares et les condamnations le sont encore plus: moins d’une dizaine par an. Fort heureusement, les choses semblent s’être améliorées. Au cours des trois dernières années, la justice a prononcé 23 condamnations et l'amende moyenne s'est élevée à un peu plus de 10.500 dollars (7.940 euros). Dissuasif!


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus