L’environnement, ça coûte

Le 23 octobre 2018
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Les industriels français consacrent 200 M€ au traitement des eaux usées.
Les industriels français consacrent 200 M€ au traitement des eaux usées.

1,4 milliard d’euros. C’est la somme que consacrent chaque année les établissements industriels de plus de 20 salariés à des investissements ou des études pour protéger l’environnement. Un chiffre en baisse de 13% par rapport à 2015, selon une note publiée par l’Insee.


Quatre secteurs concentrent 69% des dépenses engagées: l’énergie (397 millions d'euros), la chimie (219 millions d'euros), les industries agroalimentaires (206 millions d'euros) ainsi que la métallurgie et les produits métalliques (133 millions d'euros).

En 2016, 40% des investissements antipollution visent à éviter ou à limiter les effets de l’activité sur la qualité de l’air (288 millions d'euros) ou sur l’équilibre du climat via les émissions de gaz à effet de serre (159 millions d'euros). Les autres dépenses importantes concernent les eaux usées (197 millions d'euros), les déchets (145 millions d'euros) et les sols (123 millions d'euros).

redevances ...

Outre ces investissements, 2,9 milliards d’euros de dépenses courantes sont destinées à la protection de l’environnement. La moitié est affectée aux paiements de redevances, de cotisations et de taxes, 61% de ces paiements étant liés à la récupération et au traitement des déchets.

Par ailleurs, 21% des dépenses courantes contribuent au fonctionnement des équipements entièrement dédiés à l’environnement. 15 % correspondent à des achats de services et des frais internes consacrés au management environnemental (certifications aux normes Iso, bilan environnemental, frais de personnel ayant une activité en rapport avec l'environnement...).

... et assurances

Enfin, 10% concernent d’autres dépenses : primes d'assurance versées contre les risques de pollution, achats de produits destinés à la protection de l'environnement autres que ceux nécessaires au fonctionnement des équipements spécifiques.


 


POUR ALLER PLUS LOIN

 Dans la même rubrique



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus