L’endosulfan bientôt banni ?

Le 21 octobre 2010 par Célia Fontaine
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

L’endosulfan, un pesticide (insecticide) de la famille des organochlorés, pourrait bientôt être totalement interdit dans le monde.

31 scientifiques de l’Organisation des Nations unies (ONU), et plus précisément du Comité de revue de la Convention de Stockholm sur les polluants organiques persistants, ont appelé la semaine dernière les gouvernements à interdire cette substance dangereuse pour l’homme et son environnement.

Les experts de l’ONU avaient déjà demandé à plusieurs reprises, notamment en octobre 2008 et plus récemment en mars 2010 (dans le JDLE), que ce pesticide soit inscrit à la liste de veille de la Procédure de consentement préalable en connaissance de cause (PIC) de la Convention de Rotterdam. Selon eux, ce produit neurotoxique peut attaquer le système nerveux, le foie, les reins et la fertilité aussi bien des humains que des animaux.

Si 63 pays ont déjà interdit l'endosulfan (notamment les pays membres de l’UE et récemment l’Australie), il est encore très largement utilisé dans le monde (surtout vendu aux pays en développement) pour la culture des fruits, des légumes, des oléagineux, du thé, mais aussi du coton. L’Agence américaine pour l’environnement (EPA) a déclaré en juin dernier que l’endosulfan posait des « risques inacceptables » pour les agriculteurs. Il sera donc banni des Etats-Unis prochainement, tout comme l’a été le DDT il y a déjà 40 ans.

Les gouvernements vont-ils suivre cette recommandation lors de la prochaine réunion des signataires de la Convention de Stockholm en avril 2011 ? A suivre.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus