L’emploi du temps au travail a une influence sur la qualité de vie

Le 11 septembre 2006 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les personnes qui effectuent des rotations durant leurs semaines de travail, y compris le jour, seraient plus affectées dans leur sommeil et leur qualité de vie que celles qui ont des horaires de travail fixes, y compris de nuit. Ces conclusions obtenues par des chercheurs allemands et français ont été présentées lors de la conférence internationale d’épidémiologie et d’expositions environnementales qui a eu lieu du 6 au 9 septembre à Paris. 1.330 Allemands et 1.119 Français ont participé à l’étude. Les travailleurs ayant des horaires fixes, que ce soit de nuit ou de jour, sont bien adaptés à leur rythme de travail. Ils ont une qualité de sommeil supérieure et moins de somnolence lorsqu’ils travaillent (21%) que les personnes effectuant des rotations (30%). Parmi les personnes qui font les 3/8, celles qui font des roulements lents de 7 jours dans le sens inverse des aiguilles d’une montre ont plus de problèmes de santé et de somnolence que celles qui font des roulements rapides de 2 jours dans le sens des aiguilles d’une montre.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus