L’électrification recule en Espagne

Le 19 août 2010 par Thérèse Rosset
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Le nombre de points de distribution d’électricité en Espagne a baissé, en septembre 2009.

L’événement ne relève pourtant pas de l’anecdote. Pour la première fois dans l’histoire énergétique espagnole, le nombre d’usagers du réseau électrique a diminué. Le journal l’Expansión a relevé cette curiosité dans un rapport de surveillance de la Commission nationale de l’énergie (CNE) publié le 16 juillet dernier. De 27,089 millions en juin 2009, le nombre de points de distribution d’électricité actifs est passé à 27,016 millions trois mois plus tard, soit 73.000 de moins.

Même si la conclusion de nouveaux contrats de branchement ralentissait depuis 2008, jamais un déclin ne s’était produit. La CNE avance quelques hypothèses pour expliquer ce recul. La crise immobilière aurait réduit la construction de logements, d’où le moins grand nombre de raccordement au réseau de distribution. La crise économique qui lui a succédé a balayé des centaines d’entreprises, ce qui explique aussi la réduction du nombre de clients professionnels. Déjà, au cours du premier trimestre 2009, des milliers de PME avaient annulé leur contrat. 

La CNE fait aussi référence à la libéralisation totale du marché de l’électricité, effective depuis le 1er juillet 2009. Depuis cette date en effet, tous ceux qui souscrivent à un contrat de plus de 10 kilowatts doivent abandonner le tarif règlementé pour en signer un autre, aux conditions du marché. Du fait de la rareté de l’offre de commercialisation libre, la facture s’est avérée plus salée que prévue dans de nombreux cas. Ces tarifs ont finalement « refroidi » les clients potentiels des groupes d’électricité.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus