L’EFSA s’intéresse aux sous-produits de l’aspartame

Le 27 juillet 2012 par Geneviève De Lacour
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L'aspartame sur la sellette
L'aspartame sur la sellette

En mai 2011, la Commission européenne a demandé à l’autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) de réévaluer la sécurité de l’aspartame (E951) en globalité. La collecte des données sur cet édulcorant devant être réalisée d’ici le 31 juillet 2012.

Début 2012, l’Efsa a donc lancé un appel à contribution aux scientifiques pour commencer ce travail d’évaluation du risque.

Mais le panel de scientifiques de l’Efsa considère manquer d’informations en ce qui concerne l’acide acétique de 5-benzyl-3,6-dioxo-2-piperazine (DKP) et d’autres sous-produits potentiels de l’aspartame. Des molécules qui peuvent se former dans les aliments et les boissons contenant l’édulcorant lorsque ces derniers sont stockés dans certaines conditions. Le pH, la température et la durée de stockage semblant influencer la formation de ces sous-produits.

Dans un communiqué publié le 26 juillet, l’Efsa lance ainsi un nouvel appel à contribution sur ces molécules dégradées de l’aspartame. La date-butoir pour la remise de ces informations est repoussée au 30 septembre 2012.

L’autorité discute également actuellement avec la Commission européenne de la nouvelle date-butoir pour la remise finale du rapport.

 

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus