L’Efsa à tâtons sur les nanotechnologies

Le 18 mai 2011 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L’Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa selon l’acronyme anglais) vient de publier ses premières recommandations pour l’évaluation des risques liés aux nanotechnologies dans l’alimentation, dans un document reflétant le manque de connaissances à ce sujet.
 
L’agro-alimentaire est l’un des domaines où les nanotechnologies sont appelées à connaître une forte expansion, mais où demeurent de grandes incertitudes en termes de sécurité [1]. D’où ce «document d’orientation pratique» publié par l’Efsa, le premier à offrir «des conseils pratiques» afin de mesurer les risques potentiels, indique l’autorité dans un communiqué.
 
En raison des difficultés à mesurer la concentration, la transformation et l’absorption des nanoparticules, l’Efsa adopte l’hypothèse la plus prudente, celle d’une exposition maximale: toute nanoparticule ajoutée à l’aliment y est considérée comme «présente, ingérée et absorbée» par l’organisme.
 
Point central de ce rapport, 6 scénarios, selon que les nanoparticules se dissolvent ou non (dans l’aliment ou dans le système digestif) avant l’absorption, et selon qu’il existe des données sur le même matériau non-nanoparticulaire (dit «matériau parent»).
 
Lorsqu’il existe de telles données, l’Efsa propose de comparer la nanoparticule au matériau parent, en termes de pharmacocinétique [2], de toxicité orale et de génotoxicité, par des études in vitro et chez l’animal. Et si de telles données n’existent pas, il ne reste qu’à attendre de futures révisions du document: celui-ci sera complété «en fonction de l’expérience et des connaissances acquises», indique l’Efsa.
 
[1] Entre autres applications, l’Efsa cite «les additifs alimentaires, les enzymes, les arômes, les matériaux en contact avec les aliments, les nouveaux aliments, les additifs destinés à l’alimentation animale et les pesticides».
 

[2] La pharmacocinétique a trait à l’absorption, la distribution, le métabolisme et l’excrétion d’une substance au sein d’un organisme. 



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus