L’Ecosse presque sans nucléaire

Le 04 juillet 2006 par Enerpress
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Après moult tergiversations, le Premier ministre écossais serait désormais favorable à un avenir sans nucléaire. Jack McConnell n’a pas encore annoncé publiquement son choix, mais The Scotsman croit savoir qu’il penche désormais pour les énergies renouvelables (ENR). Citant un proche du Premier ministre, le quotidien écossais estime que la toute proche Energy Review prévoirait que les futures centrales nucléaires soient construites en Angleterre, l’Ecosse se concentrant sur les énergies marines et éoliennes. Pour expliquer une telle évolution, la «source» du Scotsman estime que les coûts de raccordement au réseau des futures tranches seraient trop élevés en Ecosse pour assurer une rentabilité des réacteurs. Plus sérieusement, le Premier ministre écossais doit prendre en compte, un an avant des élections générales, l’opposition au nucléaire du Scottish National Party, des verts locaux et des Liberal democrats. Cela étant, la reconduction à Holyrood de Jack McConnell, en 2007, ne signifierait pas pour autant la fin de l’atome local. Car le Premier ministre espère bien que les réacteurs d’Hunterston et de Torness puissent fonctionner 10 ans de plus que prévu…


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus