L’Ecosse lance sa première ferme hydrolienne

Le 01 septembre 2014 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
61 machines de 1,5 MW seront mises à l'eau d'ici à 2016.
61 machines de 1,5 MW seront mises à l'eau d'ici à 2016.
Andritz Hydro Hammerfest

Outre sa souveraineté politique, l’Ecosse cherche à conquérir son indépendance énergétique. Raison pour laquelle Edimbourg investit dans les énergies marines. Dernier épisode en date: le feu vert définitif donné, fin août, à la construction de la première centrale hydrolienne du Royaume-Uni et donc d’Ecosse. Au moins jusqu’au 18 septembre prochain.

Après l’accord donné par le département britannique de l’énergie et du climat (Decc), Atlantis Resources va pouvoir immerger, dans le Pentland Firth[1], 4 hydroliennes et les installations de raccordement au réseau de transport terrestre: le premier maillon de la plus grande centrale hydrolienne du monde.

Construites par Andritz Hydro Hammerfest, les 4 turbines afficheront une puissance cumulée de 6 mégawatts. Par la suite, elles seront rejointes par 57 autres. La mise en service de cette centrale de 86 MW est prévue pour 2016.

D’un montant de 50 millions de livres (63 millions d’euros), l’investissement est financé par Atlantis, ainsi que par des subventions du Decc, de Scottish Enterprise et de Highlands and Islands Enterprise.

Dans un second temps, Atlantis prévoit d’installer 208 autres machines d’une puissance équivalente. Une fois que le financera sera bouclé. En toute indépendance, bien sûr.



[1] Le Pentland Firth est le nom du détroit séparant l’Ecosse de l’archipel des Orcades.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus