L’eau en force au salon Pollutec

Le 12 novembre 2004 par Loïc Chauveau
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Après avoir connu un fléchissement en 2002, le secteur de l’eau revient en force au salon Pollutec. Les entreprises oeuvrant dans le secteur de l’épuration sont particulièrement bien représentées.

Le nombre de stands et le pourcentage de répartition des exposants par secteurs au salon Pollutec constituent des indicateurs intéressants des évolutions des éco-industries. En ce sens, 2004 réserve une petite surprise: « après avoir baissé en 2002 lors de l'édition lyonnaise précédente, le secteur de l'eau reprend de la vigueur en 2004, a constaté Sylvie Fourn, Commissaire générale du salon, lors de la présentation à Paris de l'édition 2004 qui s'ouvrira le 30 novembre au Parc Eurexpo de Lyon. On constate une bonne représentation des industriels de la dépollution ». Sur un total de 1746 stands, 813 concernent l'industrie de l'eau soit 26,5% des exposants.

Ce secteur n'est certes pas celui où l'innovation est la plus importante mais cette présence accrue dénote des besoins très importants des collectivités locales. Les échéances réglementaires en matière de dépollution des eaux usées concernent désormais à la fois les communes de plus de 10.000 habitants qui sont en retard et les villes et villages de moindre importance qui voient désormais se contracter les délais puisque les agglomérations de plus de 2000 équivalent-habitants devront être équipés de stations d'épuration en 2005. Selon le Syndicat national des industries du traitement des eaux résiduaires (Sniter), le chiffre d'affaires de la construction de stations d'épuration a bondi de 30% en 2003 pour s'établir à 2.011 millions d'euros. Pour 2004, les industriels tablent sur une croissance de 20%.

Par ailleurs, les réseaux d'eau potable et d'égouts vieillissent. Les inventaires réalisés par les départements montrent que l'heure du renouvellement des infrastructures a sonné. D'après le syndicat professionnel « Canalisateurs de France » le chiffre d'affaires de la construction de réseaux d'adduction et d'assainissement a augmenté de 3,2% en 2003 pour atteindre 3.070 millions d'euros. Si l'adduction d'eau potable s'est maintenue, l'assainissement a grimpé de 8,5%. Au total, le chiffre d'affaires des services de l'eau a progressé de 5% en 2003 pour atteindre 11.124 millions d'euros. Si ce n'est pas vraiment dans ces allées là du salon qu'il faudra chercher les nouveautés, une bonne part des 70.000 visiteurs attendus devraient cependant y faire une étape obligée.

A l'exemple de l'eau, le salon Pollutec se porte également très bien. La surface totale du salon est de 88.170m2 soit 2,9% d'exposition de plus qu'en 2002. Les 2384 exposants viennent de 31 pays, mais 1646 sont français. Derrière l'eau, le deuxième poids lourds de l'environnement reste le secteur des déchets avec 716 exposants (23% du total).


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus