L’eau du robinet a la cote auprès des Français

Le 04 avril 2008 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Le baromètre 2008 C.I.Eau/TNS Sofres montre un écart croissant entre la consommation d’eau du robinet et celle d’eau en bouteille. Les Français jugent toutefois le prix de l’eau élevé et s’inquiètent comme en 2007 de l’avenir de la ressource.

Les résultats obtenus l’an dernier (1) dans le cadre de l’édition 2007 du baromètre sont confirmés cette année. Réalisé pour la 14e fois par le Centre d’information sur l’eau (C.I.Eau) créé par les entreprises de l’eau (Veolia eau, Lyonnaise des eaux, Saur) et la TNS Sofres, le sondage de 2008 montre ainsi que 67% des Français déclarent consommer de l’eau du robinet au moins une fois par semaine (ils étaient également 67% en 2007), contre 56% pour l’eau en bouteille (alors qu’ils étaient 60% en 2007). La tendance générale a commencé à s’inverser l’an dernier, où pour la première fois depuis 1999, la consommation déclarée d’eau du robinet a dépassé celle de l’eau plate en bouteille.

La confiance reste assez forte, 81% des citoyens trouvant l’eau du robinet «sûre». Toutefois, seuls 62% jugent les contrôles suffisants, soit 7% de moins qu’en 2007. Par ailleurs, la qualité globale de l’eau arrivant à leur domicile est satisfaisante pour plus de trois quarts des Français. Mais 35% d’entre eux lui reprochent son goût et la présence de chlore, et le facteur calcaire est particulièrement incriminé pour les autres utilisations de l’eau (se laver, laver le linge et la vaisselle).

Le prix de l’eau est perçu comme élevé par 60% des Français. En ce qui concerne la légitimité accordée aux postes de la facture d’eau, le traitement de potabilisation et la dépollution des eaux usées figurent en tête. 45% des Français estiment toutefois que la partie abonnement de la facture n’est pas légitime.

La satisfaction des Français vis-à-vis des services de l’eau dans leur commune, de 83%, demeure identique à celle de 2007. 63% des interrogés (3% de plus qu’en 2007) considèrent ne pas être suffisamment informés sur tous les domaines concernant l’eau. 55% pensent que les eaux usées sont directement retraitées pour être transformées en eau potable, et plus de 6 Français sur 10 ne connaissent pas le prix du mètre cube d’eau dans leur commune.

Les inquiétudes vis-à-vis de l’avenir de la ressource française en eau sont fortes sur le long terme: 23% estiment que l’eau manquera dans leur région «d’ici plus de 50 ans» et 2% «d’ici 5 à 10 ans». Mais 46% pensent qu’ils ne manqueront jamais d’eau. Les illusions des Français sur la qualité de la ressource sont faibles, 59% estimant qu’elle s’est dégradée depuis 10 ans, et près de la moitié jugeant que cette tendance va se poursuivre. Une grande majorité (82%) affirme que la pollution des ressources peut engendrer un niveau de prix plus élevé pour l’eau du robinet, mais 52% seulement se disent prêts à payer l’eau plus chère pour préserver ces ressources. La responsabilité des problèmes de pollution est attribuée à 58% aux industriels et à 30% aux agriculteurs/éleveurs.

(1) Voir l’article du JDLE «Les Français et l’eau»: les résultats du baromètre


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus