L’aviation commerciale prend son envol vert

Le 11 octobre 2010 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

Après avoir trainé des pieds des années durant pour inciter ses membres à réduire leur impact carbone, l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) commence à changer de cap.

 

Vendredi 8 octobre, à l’occasion de son assemblée générale de Montréal, l’institution onusienne a adopté une résolution sur l’environnement que, dans un communiqué, elle n’hésite pas à qualifier d’ « historique ». Cet accord fixe un objectif mondial d’amélioration de 2 % par an du rendement du carburant jusqu’en 2050. Il prévoit aussi une généralisation, à terme, des carburants de remplacement durables (bio-kérosène). Le texte autorise également les pays volontaires à aller plus loin. Ce qui tombe bien. Car l’Union européenne souhaite que ses avions réduisent de 15 % leurs émissions entre 2005 et 2020.

L’OACI fixe aussi à 2013 l’échéance pour la mise en place d’une norme sur les émissions de CO2 des moteurs d’aviation. Autre point d’importance, les 190 pays membres de l’organisation reconnaissent enfin la légitimité du système européen d’échange de quotas d’émission de gaz à effet de serre. Un marché de quotas auquel l’aviation commerciale opérant en Europe devra obligatoirement participer à partir de 2012.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus