L’Australie s’inquiète de ses DEEE

Le 17 novembre 2006 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Au moment où la France met enfin en place sa filière de recyclage des déchets d'équipements électriques et électroniques (DEEE), suite à la transcription d'une directive européenne (1), l'Australie commence à peine à s'inquiéter du devenir de ses ordinateurs et autres appareils électroménagers. Le Bureau australien des statistiques (ABS) du gouvernement évalue à 1,6 million le nombre d'ordinateurs mis en décharge chaque année. De plus, 1,8 million sont stockés annuellement, chiffre auquel s'ajoutent les 5,3 millions de PC déjà rangés dans les garages et greniers des foyers australiens. Parallèlement, seuls 500.000 ordinateurs environ sont recyclés chaque année. Or, la production de déchets électroniques, appelés «e-waste» dans les pays anglo-saxons, croît trois fois plus vite que le taux moyen des ordures ménagères.



(1) Directive 2002/96/CE du 27 janvier 2003 relative aux DEEE.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus