L’Australie n’ouvrira pas son marché de carbone avant 2012

Le 27 avril 2010 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

Encore un pays industrialisé qui donne le bon exemple... Alors que la négociation climatique internationale bute sur la faiblesse des engagements des pays les plus industrialisés, l’Australie ne va pas mettre de l’huile dans les rouages de la discussion.

 

Lundi 26 avril, le Premier ministre a annoncé le report d’un an de l’ouverture du marché national de quotas d’émission de CO2. Cet équivalent des antipodes de l’ETS européen ne devrait donc voir le jour qu’en décembre 2012. Au mieux.

 

A sa décharge, Kevin Rudd n’avait probablement pas le choix. Ni l’opposition conservatrice, ni ses alliés Verts ne soutiennent son projet. Ce qui n’a pas empêché les critiques, sitôt connue la décision du report. Interrogé par The Australian, Joe Hockey, le ministre fantôme des finances, a fustigé le gouvernement travailliste qui, en retardant le marché de carbone, prive les finances publiques de plusieurs milliards de dollars australiens.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus