L’Australie n’en a pas fini avec ses déchets nucléaires

Le 14 mars 2012 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La lutte ne fait que commencer.
La lutte ne fait que commencer.

Ce n’est pas parce que l’Australie n’exploite pas de centrale nucléaire qu’elle ne produit pas de déchets contaminés. Ses hôpitaux, centres de recherche et compagnies minières ont produit, jusqu’à présent, près de 5.000 mètres cubes de déchets à faible et moyenne activité. Des résidus qui sont actuellement entreposés dans une centaine de sites. D’où la volonté du gouvernement fédéral de les regrouper en un seul lieu, spécialement conçu pour cela.

Comme dans de nombreux pays «nucléaires», la recherche du site de stockage définitif s’est révélé être un sacré casse-tête qui empoisonne la vie politique australienne depuis une trentaine d’années. Et cela ne devrait pas s’arrêter de sitôt.

Le texte, adopté par le sénat en début de semaine, ne désigne aucun site particulier et laisse toutes les options ouvertes. Son principe de base étant le volontarisme des collectivités.

Toutefois, sous la précédente législature, le site de Muckaty Station (dans le Territoire du nord) avait été pré-sélectionné par le gouvernement fédéral, au grand dam des Aborigènes. Les descendants des premiers Australiens revendiquent, en effet, la propriété du terrain. Et selon la loi sur la «propriété des indigènes», les Aborigènes doivent être consultés et indemnisés avant qu’une infrastructure ne soit construite sur leur territoire.

Alors que le Territoire du nord a fini par donner son aval au projet fédéral (acceptant au passage un dédommagement de 10 millions de dollars australiens -10 millions d'euros), les Aborigènes ont saisi les tribunaux pour contester les décisions locale et fédérale.

Pour les Verts (seul parti à s’opposer à la loi), le choix de Muckaty Station n’est pas des plus judicieux. «Le site est sur une zone sismique et il est souvent noyé par les crues», explique le sénateur Verts Scott Ludlam.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus