- 

L’attractivité des capitales selon la qualité de leur air

Le 04 avril 2006 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Selon l’ECA international, une organisation créée par des multinationales et spécialisée dans la mobilité internationale, Hong Kong a chuté à la 32e place des villes les plus attractives pour les expatriés asiatiques. En 2005, la ville chinoise s’était classée 20e. «La raison principale est la dégradation de la qualité de l’air due à la pollution provenant de la province de plus en plus industrialisée de Guangdong», analyse l’ECA dans un communiqué. Les travailleurs asiatiques préfèrent Singapour, le trio australien Sydney-Melbourne-Canberra et Kobe (Japon). Les premières villes européennes sont Copenhague (Danemark) et Bâle (Suisse), classées respectivement 7e et 10e. En décembre 2005, l’ECA avait établi le classement des villes de l’Union européennes où il fait bon vivre. Copenhague avait obtenu la première place, en raison de son niveau de pollution bas et des risques en santé et sécurité considérés comme limités. Luxembourg avait cédé sa première place de 2004 à cause de son niveau de pollution qui s’était accru en un an. Les capitales européennes les plus importantes, donc les plus polluées, obtiennent des résultats médiocres: 9e place pour Paris, 11e pour Londres, 13e pour Rome et 14e pour Madrid.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus