L’atmosphère « soufre » à nouveau

Le 16 février 2011 par Célia Fontaine
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Après avoir décliné pendant une dizaine d’années, les émissions mondiales de dioxyde de soufre (SO2) ont augmenté entre 2000 et 2005, indique une étude américaine publiée le 14 février dans le journal Atmospheric Chemistry and Physics.

En cause: le transport maritime international et l’économie chinoise (trop) florissante, selon l’analyse coproduite par le Secrétariat américain de l’énergie (DOE, selon l’acronyme anglais) et l’université du Maryland.

Le SO2 est émis principalement par la combustion de combustibles fossiles soufrés (charbon, fioul, gazole) et certains procédés industriels. «Le dioxyde de soufre se transforme en acide sulfurique qui contribue à l’acidification et à l’appauvrissement des milieux naturels et à la détérioration des bâtiments», rappelle le service des statistiques du ministère en charge de l’écologie.

La plupart des pays industrialisés ont fait des efforts pour réduire cette pollution, dont la France, signataire du protocole de Göteborg du 1er décembre 1999, fixant des plafonds d'émission de polluants atmosphériques. «Les émissions de SO2 dans l’air en France s’élèvent à 324.000 tonnes en 2009, contre 1,33 million de tonnes en 1990 et 3,2 million de tonnes en 1980», précise le service des statistiques. Les textes imposaient un niveau maximum d’émission pour la France de 400.000 t en 2010 (protocole de Göteborg) et un plafond d’émission de 375.000 t en 2010 (directive du 23 octobre 2001). En 2009, les principaux émetteurs de SO2 sont la transformation d’énergie (52%) et l’industrie manufacturière (33%).

En 2005, la Chine était responsable de 28% des émissions mondiales de soufre, contre à peine 2% en 1950, rappelle Steven Smith, auteur principal de l’étude. L’industrie du transport maritime est également pointée du doigt, car elle utilise un carburant de basse qualité plus riche en soufre que les autres modes de transport. Les émissions de ce secteur d’activité représentent 10% au niveau mondial.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus