L’ASN et l’IRSN mèneront l’audit du nucléaire français

Le 24 mars 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Par une lettre adressée, mercredi, à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), le premier ministre a quelque peu précisé les modalités de l’audit qui sera mené sur le parc nucléaire hexagonal, au cours des prochains mois.

Très normalement, cette opération sera coordonnée par l’ASN, qui prendra appui sur son «bras technique», l’Institut de protection et de sûreté nucléaire (IRSN).

Comme le JDLE l’écrivait hier, l’audit portera sur 5 points: les risques d'inondation, de séisme, de perte d'alimentation électrique et de perte du système de refroidissement ainsi que sur la gestion opérationnelles des situations accidentelles.

Petite surprise dévoilée, jeudi, par André-Claude Lacoste, le président de l’ASN: des experts étrangers seront «très certainement» associés à cet examen. L’audit français pourrait s’apparenter à une vaste inspection Osart (réalisée par des équipes internationales missionnées par l’AIEA, ndlr), comme la France en connaît régulièrement.

Les premières conclusions de cet audit sont attendues pour la fin de l’année.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus