L’Argentine sort les mines de ses glaciers

Le 30 septembre 2010 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

Un mois et demi après le début de son examen, le Sénat a voté, ce jeudi 30 septembre, une loi limitant l'exploitation minière en Argentine près des glaciers vitaux pour l'environnement. Avec 35 voix pour et 33 contre, les sénateurs ont adopté le texte tel qu'il avait été voté par la Chambre des députés, interdisant toute exploitation à ciel ouvert dans les zones où se situent les glaciers et autour d'elles. La loi prévoit de faire un inventaire des glaciers, qui représentent 75 % des réserves hydriques de l'Argentine.

 

Le texte met en péril Pascua Lama. Porté par Barrick Gold, ce projet prévoit l’ouverture d’une mine d’or dans les Andes, à la frontière avec le Chili. Dans cette vallée glaciaire, située à plus de4.000 mètresd’altitude, la société minière canadienne entend investir entre 2,8 et 3 milliards de dollars pour exploiter, 25 années durant, des gisements d’or, d’argent et de cuivre. Située à cheval sur les régions de San Juan en Argentine (30 %) et d'Atacama au Chili (70 %), la mine devait commencer à produire début 2013. Elle détient des réserves d'environ 17,8 millions d'onces, selonla compagnie. Barrickavait assuré qu'elle ne toucherait pas aux glaciers près de la zone exploitée et prendrait en charge un système de gestion d'eau afin d'empêcher tout problème pour les usagers en aval.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus