L’argent, c’est sale!

Le 19 août 2011 par Geneviève De Lacour
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

L’argent n’a peut-être pas d’odeur, mais il n’est pas très propre non plus. Enfin… surtout les billets de banque. Des scientifiques de l’école de santé publique de l’université de New York, aux Etats-Unis, ont traqué la présence de Bisphénol A (BPA) sur les billets de banque. Et selon leur étude, tous contiennent, en proportion variable, un peu de ce perturbateur endocrinien.

Une cinquantaine de billets, provenant de 21 monnaies, ont été passés au crible (dollar américain, canadien, australien, rouble russe, yen japonais, won coréen, roupie indienne, etc.) Seule critique: l’euro n’a pas été audité.

L’analyse a porté sur des coupures neuves et usagées. Résultat: les 52 échantillons contiennent du BPA à des concentrations comprises entre 0,001 microgrammes par gramme à près de 83 µg/g. En général, les plus fortes doses de BPA sont détectées dans la partie centrale du billet. Cette concentration varie sur le billet même, mais aussi en fonction du pays d’origine de la devise.

C’est le réal brésilien qui remporte la palme de la plus forte concentration. Mais il n’existe pas de relation entre la valeur du billet et la concentration en BPA.
Pour les billets vietnamiens, philippins et thaïlandais, la concentration en BPA a été multipliée par 100, voire 1.000, lorsque le billet est placé pendant 24 heures dans le portefeuille à côté du reçu de la banque. Ces reçus seraient donc une source importante de BPA, puisque souvent en contact avec les billets. La dose d’absorption par contact cutané est estimée selon les scientifiques à quelques nanogrammes de BPA par jour.
 
Les billets les plus anciens provenant des Etats-Unis, de Chine et des Philippines présentent toujours des valeurs en BPA supérieures à celles des billets les plus récents. Cette constatation pourrait confirmer le fait que les billets accumulent le BPA au cours de leur cycle de vie et par contact avec des matériaux qui contiennent du BPA.
 
Alors un conseil: évitez de lécher vos billets et de stocker les reçus avec vos coupures…
 


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus