L’AP 1000 résiste à une attaque de gros porteur

Le 25 janvier 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

Les concepteurs du dernier réacteur de Westinghouse ont de quoi être fiers. Dans sa dernière étude de sûreté, la Nuclear Regulatory Commission (NRC, l’autorité de sûreté nucléaire américaine) estime que le concurrent de l’EPR résiste bien à l’impact d’un avion gros porteur.

 

Dans son rapport, mis en ligne le 19 janvier, le comité de la sureté des réacteurs de la NRC écrit : « Les analyses montrent que l’enceinte reste intacte après l’impact d’un grand avion commercial. Le refroidissement du cœur est maintenu et l’intégrité du combustible usé est assuré. »

 

Certifié dès 2005 aux Etats-Unis, l’AP 1000 a été remanié après que la NRC a demandé à Westinghouse de renforcer l’enceinte de confinement et les systèmes de sécurité.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus