L’anticyclone provoque deux épisodes de pollution

Le 20 avril 2010 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Les experts sont formels. La poursuite de l’éruption du volcan islandais n’est pour rien dans la survenue du premier épisode de pollution printanière dans l’est de la France. Mardi 20 avril, Airlor et Atmo Lorraine Nord ont constaté, pour le département de la Moselle, une concentration de particules fines (PM 10) de 80 microgrammes par mètre cube (μg/m 3) sur 24 heures. La faute à la persistance d’une situation anticyclonique qui empêche la dispersion des polluants classiques, et notamment des micro poussières produites par les installations industrielles de combustion, les moteurs de voitures et le chauffage urbain.

Conformément à la réglementation, la procédure d'information a été déclenchée, indique les deux associations de mesure de la qualité de l’air. Les records observés dans la région sont toutefois loin d’être atteints. En janvier 2009, la Moselle avait baigné dans un air deux fois plus riche en particules qu’aujourd’hui. En Ile-de-France, selon Airparif, l’épisode de pollution débuté lundi 19 avril se poursuivait.

 

Communiqué d’Airlor et Atmo Lorraine Nord




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus