L’Anses sélectionne 38 projets de recherche «Environnement-Santé-Travail»

Le 26 octobre 2011 par Geneviève De Lacour
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Dans le cadre du programme national recherche «Environnement-Santé-Travail» (PNR EST) 2011, l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) a sélectionné 38 nouveaux projets de recherche pour un montant global de 5,3 millions d'euros. Un budget réuni grâce aux financements des ministères chargés de l'environnement et du travail, de l'Institut thématique multi-organismes (Itmo) Cancer de l'Alliance pour les sciences de la vie et la santé (Aviesan), de l'Agence de l'environnement et de la maitrise de l'énergie (Ademe), et de l'Office national de l'eau et des milieux aquatiques (Onema), dans le cadre du plan Ecophyto 2018 piloté par le ministère chargé de l'agriculture.
Dans le cadre du PNR EST, un appel à projets est lancé chaque année. Et cette thématique semble attirer de plus en plus les laboratoires puisqu’au titre de l'appel à projets 2011, 224 propositions ont été reçues par l'Anses, contre 147 en 2010 et 118 en 2009.

Au total 24 projets seront financés grâce à des fonds confiés à l'Anses par le ministère chargé de l'environnement (1,4 M€), le ministère du travail (1 M€) et au travers d'une nouvelle taxe sur les émetteurs radiofréquences (830 k€). 9 projets seront soutenus par l'Itmo Cancer (1,2 M€), 4 par l'Ademe, (650 k€); enfin, un projet a été sélectionné dans la perspective d'un financement par l'Onema, grâce à des crédits issus de la redevance pour pollutions diffuses en appui au plan Ecophyto 2018 (90 k€).

Parmi les projets financés, 12 portent sur l'étude des risques émergents comme les nanoparticules, les radiofréquences, les diodes électroluminescentes; 14 portent sur la santé au travail et étudient l'impact sanitaire de l'organisation du travail ou d'exposition à des agents tels que le bruit, les UV, les pesticides, etc.; 10 s'intéressent aux risques de cancer liés à l'environnement personnel ou professionnel; 6 projets traitent des risques pour la reproduction ou sur la santé des enfants avec un focus particulier sur les perturbateurs endocriniens; enfin 8 projets concernent les effets des contaminants présents dans l'eau et dans l'air.

L’agence nationale devrait organiser deux fois par an une restitution permettant aux équipes de recherche de présenter leurs travaux.
 
La liste des projets et les résumés sont accessibles sur le site de l’Anses.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus