L’Angleterre veut revenir à la collecte hebdomadaire

Le 30 septembre 2010 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

Ils ne pensent qu’à ça ! Depuis leur installation, Caroline Spelman, la secrétaire d’Etat britannique à l’environnement et Eric Pickles, son homologue pour les collectivités locales, entendent restaurer le rythme hebdomadaire de la collecte d’ordures ménagères. Actuellement, les OM anglaises sont récupérées deux fois par mois. Ce qui n’est pas sans provoquer, rappelle Eric Pickles, « des vols de mouches et des nuisances olfactives ».

 

Cette mesure d’apparent bon sens devrait provoquer quelques dégâts collatéraux. Pour les finances des collectivités territoriales, tout d’abord. L’accélération du rythme de la collecte des déchets ménagers accroîtra son coût. D’après les estimations du gouvernement, la ligne budgétaire Collecte s’alourdira de 530 millions de livres (614,22 millions d’euros) au cours des 4 prochaines années.

 

Le changement de rythme pourrait ensuite réduire la part des déchets ménagers recyclés. L’une des raisons à l’instauration du rythme lent de la collecte était d’inciter les Anglais à bien trier : plus de déchets jetés dans les bornes de recyclage, c’était moins de résidus dans la poubelle domestique. Or, le doublement du rythme de la collecte devrait minorer l’intérêt du tri.

 

Selon des estimations gouvernementales, ce sont 430.000 à 1,57 million de tonnes d’OM recyclables qui pourraient ainsi passer, chaque année, des filières de recyclage à la décharge. Si ces chiffres se vérifient, l’Angleterre verra son taux de recyclage de déchets ménagers passer de 37,6 à 32 %. Ce qui rendra plus difficile encore l’atteinte de l’objectif fixé par la directive-cadre sur les déchets : 50 % de recyclage d’ici 2020.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus