L’Amérique latine a son atlas de l’environnement

Le 14 décembre 2010 par Célia Fontaine
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Le Programme des Nations-Unies pour l'Environnement (Pnue) a présenté le 13 décembre au Panama le premier Atlas d’Amérique latine et des Caraïbes consacré aux principaux problèmes environnementaux de la région.

«  De la déforestation au Guatemala aux effets des activités minières en Colombie, ce nouvel atlas (…) montre, grâce à plus de 200 photos satellites, les impacts sur l’environnement les plus préoccupants au fil des ans », indique le communiqué du Pnue du 13 décembre.

Les deux premières parties de l’Atlas rassemblent des informations régionales, tandis que la troisième souligne les problématiques environnementales de chaque pays, analysant 65 cas nationaux.

Les images, plans et graphiques révèlent nettement qu’une «  urbanisation accélérée et sans planification appropriée » se développe par exemple au Costa Rica (région métropolitaine de San José) et au Salvador (San Salvador).

La désertification gagne du terrain en Amérique latine : elle affecte désormais 600 millions d’hectares dans les régions arides et semi-arides.

Les effets du changement climatique sont « évidents » sur les images satellites de glaciers de la Patagonie chilienne et argentine. Selon le Panel intergouvernemental sur le changement climatique, la plupart des glaciers tropicaux de la région fondront entre 2020 et 2030.

La déforestation peut s’observer au Brésil, en Bolivie, au Mexique, au Guatemala ou en Haïti. L’Amérique latine et les Caraïbes ont perdu approximativement 43.500 km² de forêts par an entre 2000 et 2005.

L’impact de l'activité minière [1] est très net en Colombie (La Guajira) ou au Pérou (Cerro de Pasco). «  Des images de haute résolution montrent l’impact des catastrophes naturelles qui ont frappé Haitu en janvier 2010 », tandis que «  d’autres problèmes environnementaux apparaissent dans l’atlas, comme les changements d’utilisation des terres [2], la perte de biodiversité et la dégradation des zones côtières », précise le Pnue.



[1] L’Amérique latine est la région qui alloue la plus grande partie de son budget (23 %) à l’exploration minière. Plus de 10 milliards de dollars sont investis chaque année dans cette activité.

[2] La proportion de terres destinées à un usage agricole a augmenté à un rythme de 0.13 % par an entre 2003 et 2005.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus