L’Allemagne vote la fin de son charbon

Le 06 juillet 2020 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Une image qui appartiendra bientôt au passé.
Une image qui appartiendra bientôt au passé.
Vattenfall

Le parlement fédéral a adopté la loi de sortie du charbon. Son entrée en vigueur dynamisera les marchés des renouvelables, du gaz (russe) et l'activité des réseaux de transport d'électricité. Accessoirement, le secteur électrique pourrait réduire ses émissions des trois quarts d'ici à 2040. 

La décision était prise. Restait à lui donner un socle juridique. C’est chose faite. Vendredi 3 juillet, le parlement allemand a définitivement adopté le projet de loi sur la sortie du charbon. La fin officielle du charbon et du lignite allemands est donc bien fixée à 2038, au plus tard. L’échéance avait été fixée, en 2019, par la commission ad hoc après des mois de tractations.

2038, c’est bien tard, estiment nombre d’observateurs. Les parlementaires verts estiment la trajectoire incompatible avec l’Accord de Paris. Mais la loi prévoit des clauses de revoyures triennales, en 2026, 2029, 2032. D’ici là, les élections générales de 2021 seront passées. Et une accélération du rythme de fermeture des centrales thermiques et des mines n’est pas à exclure, en cas de forte poussée des Grünen. Cela étant, les premiers arrêts d’activité sont pour bientôt.

30 GW à stopper d'ici à 2023

Le texte prévoit que 30 GW de capacités au charbon et au lignite (sur 44 GW) soient définitivement arrêtées d’ici à 2023. Cette révision de la politique énergétique donnera lieu à quelques compensations. L’électricien RWE (le plus gros émetteur de CO2 d’Europe) recevra 2,6 milliards d’euros, d’ici à 2029, en compensation du manque à gagner qu’occasionnera la fin prématurée de ses centrales.

Dans l’escarcelle de Lausitz Energie Kraftwerk AG (LEAG), l’exploitant des mines de lignite et de centrales de Saxe et du Brandebourg, tombera 1,7 milliard. A cela, il faudra ajouter les 5 milliards de retraites que toucheront les anciens mineurs jusqu’en 2048.

Si ces dernières ne sont pas remises en questions, les primes que percevront RWE et LEAG sont très contestées, outre-Rhin. Selon Felix Matthes, économiste à l’Oeko-Institut de Fribourg, les dédommagements que l’Etat versera aux industriels sont deux fois supérieurs aux montants des pertes qu’ils devront effectivement inscrire à leur bilan, rappelle l’hebdomadaire Spiegel.  

annulation de quotas d'émission

Pour ne pas déstabiliser les marchés allemand et européen de quotas d’émission de gaz à effet de serre (ETS), la loi prévoit d’annuler autant de quotas que d’émission évitées. Deux études sont en cours pour déterminer le rythme et le volume de ces annulations. En attendant, l’Allemagne doit préparer l’évolution de son bouquet électrique.

Quelques jours avant l’adoption de la loi, la BNetzA, l’agence fédérale des réseaux, qui encadre le transport d’électricité, a publié quatre scénarios de sortie (décarbonée)  du charbon. Tous passent par un fort accroissement des capacités de production d’électricité d’origine renouvelable (doublement de l’éolien et triplement du solaire en 20 ans) et de stockage, et par une légère augmentation du nombre des centrales à gaz.

Avec de singulières économies de carbone à la clé : une baisse des trois quarts des rejets carbonés du secteur électrique semble possible à l’horizon de 2040. Cela pourrait même être plus rapide. Le gestionnaire de transport d’électricité 50Hertz prévoit que son réseau (situé à l’est du pays) sera intégralement alimenté par des parcs éoliens et solaires dès 2032.

 

Les 4 scénarios de la BNetzA

 

Situation 2019

Scénario
2035 A

Scénario
2035 B

Scénario
2035 C

Scénario
2040

Eolien terrestre (GW)

53

81

87

91

89

Eolien marin (GW)

7,5

28

30

34

40

Solaire (GWc)

49

110

118

120

125

Gaz naturel

30

38

42

46

42

Batteries (GW)

1

14,6

17,9

20,6

18,7

Production totale (TWh/an)

571

640

657

687

688

Emissions de CO2 du secteur électrique (Mt/an)

254

120

120

120

60