L’Allemagne veut recycler les terres rares

Le 30 avril 2013 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Peter Altmaier accueillait à Berlin la Conférence organisée par le Panel international des ressources
Peter Altmaier accueillait à Berlin la Conférence organisée par le Panel international des ressources

Le ministre allemand de l’environnement, Peter Altmaier, veut pousser les sociétés à récupérer les métaux, et en particulier les terres rares, issus des déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE). Objectif: réduire les importations en provenance de Chine.

«Nous voulons sensibiliser les acteurs économiques au recyclage», a ainsi déclaré le ministre le 26 avril, à l’occasion de la Conférence organisée par le Panel international des ressources du Pnue à Berlin. Une priorité d’autant plus nécessaire que l’Allemagne compte doubler l’efficacité de l’utilisation de ses ressources d’ici 2020, par rapport à 1994.

Par ailleurs, l’offre de terres rares s’est réduite depuis que la Chine, le plus gros fournisseur au monde, a annoncé en 2010 qu’elle limitait sa production.

Le Japon, premier importateur mondial de terres rares, a de son côté signé un accord avec l’Inde pour diversifier ses approvisionnements. Toyota et Hitachi, grands consommateurs de métaux, ont lancé des programmes de recyclage et utilisent de plus en plus de substituts aux terres rares.

Selon Ernest Ulrich von Weizsaecker, co-président du Panel international des ressources, qui a publié un rapport sur la nécessité du recyclage (voir JDLE), 99% des terres rares utilisées dans le monde sont tout simplement jetées.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus