L’Allemagne veut baisser ses émissions de gaz à effet de serre de 40% d’ici 2020

Le 06 décembre 2007 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article

«Aucun autre pays au monde ne peut aller à Bali avec un programme aussi concret et ambitieux». Sigmar Gabriel, ministre allemand de l'environnement, a dévoilé mercredi 5 décembre un plan approuvé en conseil des ministres pour réduire de 40% les émissions outre-Rhin d'ici 2020, par rapport au niveau de 1990. «C'est à l'échelle mondiale le seul programme qui prévoit de mettre en pratique de manière si concrète les objectifs fixés. Nous espérons que d'autres suivront», a-t-il ajouté lors d'une conférence de presse.

Le programme, qui comprend 29 projets de loi, prévoit de porter l'aide publique destinée à promouvoir les énergies renouvelables dans le bâtiment de 150 à 380 millions d'euros en 2008, pour atteindre 500 millions annuels dès 2009. Autres mesures annoncées: une taxe carbone sur les camions, la hausse de l'efficacité énergétique ainsi que le doublement de la production d'énergie renouvelable, pour atteindre 30% d'ici 2020.

Une première série de 14 projets de loi et décrets a été présentée en détail, l'autre le sera en mai, et il faudra un délai de 2 à 4 ans pour voir ces lois adoptées.

Les réductions allemandes de GES ont stagné depuis le milieu des années 1990, et la baisse de 18% des émissions est surtout due à l'effondrement de l'industrie est-allemande, très polluante, après la réunification.

Selon Greenpeace, cette baisse de réduction est impossible à réaliser puisque l'Allemagne projette de construire 24 centrales à charbon, dont 6 sont d'ores et déjà en cours de réalisation.

Cette annonce est à mettre en perspective avec les objectifs de l'Union européenne à Bali, qui veut une baisse de 20% des émissions d'ici 2020, voire de 30% si les autres pays industrialisés (Japon, Etats-Unis, Australie etc.) suivent.




Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus