L’Allemagne refuse des déchets toxiques australiens

Le 21 juin 2007 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Alors que la société de chimie australienne Orica avait difficilement obtenu l'autorisation des pouvoirs publics locaux (de Botany bay) et fédéraux d'exporter 15.000 tonnes de déchets toxiques vers l'Allemagne (1), elle se heurte cette fois-ci au refus des autorités du pays importateur. La société responsable a produit ces déchets jusqu'en 1991. Ils contiennent de l'hexachlorobenzène, un polluant organique persistant (Pop), et selon Orica, l'Australie ne possède pas les structures nécessaires pour les traiter. Par ailleurs, la production actuelle de ce type de déchets ne permettrait pas d'envisager d'en créer une.

Le refus de l'Allemagne apparaît donc très problématique, même si les opposants à ce transport transfrontalier, notamment les Verts australiens, le considère comme une victoire.



(1) Voir l'article du JDLE intitulé «Des déchets toxiques bloqués entre l'Australie et l'Allemagne»




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus