L’Allemagne carbure aux renouvelables

Le 02 octobre 2014 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les ENR ont produit près du tiers de l'électricité allemande depuis le début de l'année.
Les ENR ont produit près du tiers de l'électricité allemande depuis le début de l'année.
DR

C’était à prévoir. Mercredi 1er octobre, durant les premières heures du débat parlementaire sur le projet de loi sur la transition énergétique, certains députés conservateurs ont douté de la capacité de la France à faire évoluer son mix électrique; les renouvelables devant rogner un peu la place dévolue jusqu’alors à l’énergie nucléaire.

Michel Sordi (UMP) estime l’exemple allemand mitigé: «La construction de centrales au charbon ou au lignite est non seulement la source d’une pollution aux particules fines dont nous avons pu constater les effets jusqu’à Paris, mais aussi d’un rejet massif de gaz à effet de serre, en complète contradiction avec les accords de Kyoto», a estimé le député du Haut-Rhin.

Pour autant, les exploitants allemands d’énergies vertes viennent de battre un record. Selon les calculs du centre de recherche Agora, avec 27,7% des électrons produits durant les 9 premiers mois de l’année, les énergies renouvelables sont devenues la première source de production d’électrons outre-Rhin. Eoliennes et centrales photovoltaïques devancent les centrales thermiques (26,3%).

Ce chiffre peut surprendre: l’an passé, les centrales thermiques à flamme avaient produit 56,5% du courant allemand, loin devant les renouvelables (24,1%) et les réacteurs nucléaires (15,4%), estime AG Energiebilanzen, organisme en charge de l’établissement des statistiques énergétiques allemandes.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus