L’Allemagne alourdit la tarification de son carbone

Le 16 décembre 2019 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Le prix des billets de train va baisser en Allemagne.
Le prix des billets de train va baisser en Allemagne.
Deutsche bahn

Pour financer la baisse du coût des énergies renouvelables et des billets de train, Berlin taxe les carburants fossiles.

 

Angela Merkel l’avais promis. Elle l’a fait. Ce lundi 16 décembre, le gouvernement fédéral d’Allemagne et les Länder se sont accordés parvenus pour élargir le champ d’application de la tarification des émissions de gaz à effet de serre (GES).

Depuis 2005, seule l’industrie lourde, assujettie à la directive ETS, est susceptible de devoir payer pour émettre du CO2 dans l’atmosphère. Cela ne sera plus cas prochainement. Au terme de l’accord conclu, les secteurs des transports et du logement verront leurs émissions carbonées (indirectement) taxées.

corridor de prix

Dès 2021, les distributeurs de fioul, de carburants pétroliers (à l’exception du kérosène aérien), de gaz naturel et de charbon devront s’acquitter d’une taxe carbone : 10€/tCO2, en 2021, 30 euros, en 2022, 35 € en 2023, 45 € en 2024 et 55€ l’année suivante. A partir de 2026, les quotas d’émission seront mis aux enchères, dans une fourchette de prix comprise entre 55 € (prix plancher) et 65 € (prix plafond. Initialement, le niveau de taxation devait osciller entre 10 et 35 €.

baisser le coût des ENR et du train

Point clé du projet de loi climat présenté par la chancelière en septembre, cette taxation devrait entraîner une hausse de 7 à 8 centimes par litre du prix du carburant. Ces futures recettes fiscales financeront la baisse de la taxe EEG de soutien aux énergies renouvelables payées par les contribuables allemands.

Parmi les autres mesures de ce Klimapaket, présenté en septembre et qui devrait être définitivement approuvé par le parlement vendredi 18 décembre, figurent une baisse du prix des billets de trains et des aides à la rénovation énergétique de l'immobilier.

L'Allemagne entend baisser de 55% ses émissions de gaz à effet de serre entre 1990 et 2030.



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus