L’Albanie, nouvelle poubelle de l’Europe?

Le 04 novembre 2011 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Le Parlement albanais a voté hier 3 novembre une loi autorisant l’importation des déchets sur son territoire. Opposition et ONG craignent que le pays ne devienne la poubelle de l’Europe.
 

L’Albanie est prête à recevoir les déchets du monde entier. C’est en tout cas le signal envoyé par le Parlement malgré les nombreuses critiques qui se sont exprimées contre cette loi.
 
Tout d’abord, le président albanais, Bamir Topi, avait refusé de signer ce texte en septembre dernier, renvoyant la loi devant le Parlement.
 
Ensuite, l’opposition socialiste avait voté contre cette autorisation, estimant que l’Albanie n’a même pas les capacités suffisantes de traiter ses propres déchets. «Importer des déchets des autres pays lorsque les rues d’Albanie sont couvertes de plus d’un million de tonnes de déchets, c’est une vraie catastrophe et une trahison nationale», a déclaré le leader de l’opposition, Edi Rama. La capitale albanaise, Tirana, est en effet le siège de nombreuses décharges sauvages.
 
Plusieurs associations se sont également élevées contre cette loi, de crainte qu’elle n’ouvre la voie à un trafic de déchets industriels en provenance d’Italie, située de l’autre côté de la mer Adriatique.
 
De son côté, le Premier ministre albanais Sali Berisha a voulu rassurer l’opinion à sa façon, en déclarant que les déchets importés ne seraient pas dangereux.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus