L’AIEA approuve un plan d’action peu ambitieux

Le 13 septembre 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Comme prévu [JDLE ], le conseil des gouverneurs de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a approuvé «par consensus», ce mardi 13 septembre, un plan d'action visant à renforcer la sûreté des centrales nucléaires dans le monde, 6 mois après l'accident de Fukushima, a-t-on appris de sources diplomatiques.
 
Ce plan, élaboré par le directeur général de l'agence Yukiya Amano, doit encore être entériné la semaine prochaine lors de la conférence générale de l'institution, qui rassemble 151 Etats membres.
 
Le document engage notamment les pays sur «une base volontaire» à accueillir des équipes internationales pour tester leurs centrales, en complément des examens nationaux. Il les invite aussi à mettre en place des équipes d'intervention rapide en cas d'accident n'importe où dans le monde, ou encore à renforcer l'efficacité de leur autorité de régulation respective.
 
Certains pays, notamment l'Allemagne, n'ont pas caché qu'ils auraient souhaité un plan plus ambitieux. La suggestion du chef de l'AIEA de procéder à des tests dans une quarantaine de sites dans le monde, choisis par l'agence, sur les trois prochaines années, n'a pas été du goût de plusieurs pays, Etats-Unis en tête, selon des diplomates.
 
Le conseil des gouverneurs de l'AIEA, qui rassemble 35 pays, se réunit jusqu'à vendredi au siège de l'institution à Vienne.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus