L’AIE veut capter et stocker le CO2 tout azimut

Le 14 octobre 2009 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le monde devra lancer 100 projets à grande échelle de captage et stockage du carbone (CSC) d’ici 2020, et en construire des milliers de plus pendant les 30 décennies suivantes, a indiqué le patron de l’Agence internationale de l’énergie (AIE) mardi 13 octobre, rapporte Reuters.

Lors du Forum du leadership sur la séquestration du carbone (CSLF) qui a réuni 22 pays à Londres, Nobuo Tanaka a annoncé des prévisions qui laissent songeur: 850 projets en 2030 et 3.400 en 2050 (!) L’AIE estime qu’en 2050, 65% des projets devront être localisés dans les Etats non membres de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Entre 2010 et 2020, 56 milliards de dollars devront être investis dans ces installations, avant un effort de 646 milliards entre 2021 et 2030…

Présente au forum, la Commission européenne a rappelé dans un communiqué publié hier qu’une directive sur le CSC avait été adoptée dans le cadre du paquet Climat-énergie européen de décembre 2008 et que le financement de projets démonstrateurs avait été soutenu à hauteur de 1,05 milliard d’euros via le Plan européen de relance économique.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus