L'agriculture responsable de la résistance aux antibiotiques

Le 05 juillet 2005 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Selon des chercheurs américains, l'utilisation d'antibiotiques en agriculture pourrait être un facteur du développement très important de la résistance bactérienne aux antibiotiques habituels. «Des preuves montrent que l'utilisation des antibiotiques dans l'agriculture contribuent à la résistance aux antibiotiques des bactéries pathogènes pour les humains, mais la chaîne des causes aux effets est longue et compliquée», résument les auteurs, David Smith du Fogarty international center (FIC), Jonathan Dushoff de l'université de Princeton et du FIC et J. Glenn Morris Jr de l'université du Maryland. En effet, des antibiotiques et des bactéries résistantes aux antibiotiques (BRA) ont été retrouvées dans l'air et dans le sol autour des exploitations agricoles, dans les eaux de surface et souterraines, dans les populations d'animaux sauvages, et dans de la viande vendue au détail. Or, la viande pourrait transmettre les bactéries aux humains. «La transmission de BRA des animaux aux humains est particulièrement difficile à mesurer, puisque c'est le produit d'un taux d'exposition très haut à une nourriture potentiellement contaminée et d'une probabilité très basse de transmission pendant les repas», est-il expliqué dans l'étude. Celle-ci conclut qu'il serait préférable d'appliquer le principe de précaution, à l'instar de l'Union européenne qui a interdit l'utilisation d'antibiotiques pour la promotion de la croissance des animaux. D'ailleurs, depuis, la prévalence des BRA a chuté «dans les animaux de ferme, dans les viandes vendues au détail, et dans la population humaine.»


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus