L’agriculture biologique aura bientôt son plan d’action

Le 01 août 2012 par Geneviève De Lacour
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Stéphane Le Foll s'exprimait devant les députés
Stéphane Le Foll s'exprimait devant les députés

Auditionné mardi 31 juillet, par la commission des affaires économiques de l'Assemblée nationale, dans le cadre de la réforme de la politique agricole commune (PAC), le ministre de l'agriculture a annoncé la mise en place d’un plan d’action favorable à l’agriculture biologique. Il aurait comme objectif un doublement de la surface bio dans les 5 ans. Seule 3,5% de la surface agricole utile (SAU) est actuellement dédiée à l’agriculture biologique pour un objectif de 20% prévu par le Grenelle de l’environnement. «Il faut faire progresser l’agriculture biologique en France», a martelé Stéphane Le Foll avant d’ajouter «ce plan sera présenté à la représentation nationale au cours du premier semestre 2013».

En ce qui concerne le verdissement de la politique agricole commune, Stéphane Le Foll a d’abord voulu évoquer le Grenelle de l’environnement et ses objectifs normés. En ce qui concerne le plan Ecophyto 2018, l’une des mesures-phares du Grenelle, le ministre a rappelé que le volume global de phytosanitaires utilisés en agriculture «a plutôt augmenté». Le ministre avait déclaré, lors de son audition la semaine dernière par la commission sénatoriale d’information sur les pesticides, que la France était «dans l’incapacité d'atteindre» l'objectif de réduction de 50% de l’usage de pesticides (voir JDLE). Pour le Grenelle de l’environnement, «je ne veux pas dire que la méthode utilisée était la bonne» a-t-il précisé devant les députés.

Et le ministre de compléter: «Je crois qu’on peut combiner les hauts niveaux de rendement et assurer une durabilité de l’agriculture. Il faut initier le débat en ouvrant la discussion sur de nouveaux modèles de production», estime le ministre. «Soit on les conserve et on ajuste les normes, exploitation par exploitation, soit on change de modèle». Mais les agriculteurs sont, selon Stéphane Le Foll, de plus en plus réticents à appliquer ces normes environnementales contraignantes.

Le ministre de l’agriculture a enfin annoncé une loi d’avenir sur l’agriculture et la forêt pour le second semestre 2013, après la réforme de la PAC.

 

 

 

 

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus