L’agglomération rouennaise trie tous les plastiques

Le 18 octobre 2016 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
"Tous les plastiques se trient", clame le Smedar
"Tous les plastiques se trient", clame le Smedar

Le Syndicat mixte d’élimination des déchets de l’arrondissement de Rouen (Smédar) a présenté, le 17 octobre, le projet de modernisation de son centre de tri, qui vise à traiter l’ensemble des déchets d’emballages plastique. Sans exception.

 

«Tous les plastiques se trient» (cf. photo). Tel est le message de la campagne lancée le 17 octobre par le Syndicat mixte, pionnier dans l’extension des consignes de tri dans l’Hexagone. Dès le 24 octobre, les 600.000 habitants pourront jeter les pots de yaourt et les barquettes en plastique avec les bouteilles et les flacons. Les opercules métalliques et les capsules non vidées prévues pour les machines à thé et à café seront également acceptés.

 

Une capacité annuelle accrue de 40%

 

Pour cela, la capacité du centre de tri, géré en régie, est accrue de 40% grâce à six trieurs optiques, ce qui permet de passer à 35.000 tonnes de déchets d’emballages et de papier par an. L’investissement est estimé à 5 millions d’euros. Le Smédar bénéficie de financements de l’Ademe, d’Eco-Emballages et d’Eco-Folio.

Jusqu’à présent, seulement 25% des déchets d’emballages étaient recyclés dans l’agglomération. Un résultat qui devrait doubler grâce à cette opération. Pour rappel, la loi sur la transition énergétique prévoit de généraliser l’extension des consignes de tri des emballages plastique d’ici 2022.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus