L’Agence de l’eau Seine-Normandie mobilise les coopératives agricoles

Le 20 janvier 2014 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Grandes cultures, éleveurs et maraîchers sont invités à préserver l'eau
Grandes cultures, éleveurs et maraîchers sont invités à préserver l'eau

L’Agence de l’eau Seine-Normandie veut conduire les agriculteurs à prendre en compte l’environnement dans leur activité. C’est dans cette perspective qu’elle a signé, le 17 janvier, un accord-cadre avec les 6 fédérations de coopératives agricoles présentes dans le bassin (1), qui représentent environ 500 structures.

L’accord, conclu pour la période 2014-2016, rappelle que «les coopératives agricoles peuvent contribuer favorablement aux efforts de gestion de l’eau, tant sur le plan quantitatif que qualitatif, comme en témoignent déjà plus d’une dizaine d’opérations conduites sur le bassin Seine-Normandie».

L’agence, qui s’est fixé comme objectif de protéger 500 captages prioritaires d’ici 2015, a par exemple mené «des accompagnements techniques d’exploitations en agriculture biologique (2013), des pilotages de fertilisation azotée sur les céréales et le colza (2004), et des actions de réduction des pesticides et des nitrates (2011-2012)», détaille Sylvain Victor, chef du service Gestion des ressources en eau et en agriculture de l’Agence de l’eau. Pour l’heure, 300 captages sont protégés.

Cet accord avec les fédérations va favoriser la diffusion de l’information au sein des exploitations. «S’adresser directement aux agriculteurs ne suffit pas à faire changer leur comportement. Il faut convaincre les acteurs en qui ils ont confiance comme les chambres d’agriculture ou les coopératives agricoles», observe Sylvain Victor.

 

Des financements prévus

Des financements spécifiques, prévus par le 10e programme de l’Agence de l’eau, devraient accélérer le processus. Ils ciblent en particulier la baisse des pollutions ponctuelles par les polluants classiques des milieux, des pollutions par des substances dangereuses, des pollutions microbiologiques, et la restauration des milieux aquatiques et humides.

(1)Coop de France Centre, Coop de France Ouest, La fédération régionale des coopératives agricoles de Champagne-Ardenne, la fédération régionale des coopératives agricoles d’Ile-de-France, la fédération régionale des coopératives agricoles de Picardie, et Coop de France Bourgogne Franche-Comté.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus