L’Agence bretonne de la biodiversité sera lancée fin 2019

Le 05 février 2019 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
43% des espèces d'oiseaux nicheurs sont menacées en Bretagne
43% des espèces d'oiseaux nicheurs sont menacées en Bretagne

La future Agence bretonne de la biodiversité (ABB) a été présentée le 24 janvier à Rennes lors du Carrefour des gestions locales de l’eau.

 

La 5e agence régionale de la biodiversité de France va ouvrir ses portes à la fin de l’année en Bretagne. Une région couverte par des réservoirs régionaux de biodiversité –surtout des milieux bocagers– sur un quart de son territoire et abritant 7 réserves nationales. 

43% des oiseaux nicheurs menacés

Comme les autres régions, la Bretagne est touchée par une érosion de sa biodiversité à cause de la surexploitation des ressources, la destruction des espaces naturels, le décalage des cycles saisonniers... 19% des espèces de vertébrés y sont menacées ainsi que 43% des espèces d’oiseaux nicheurs. 30% des espèces de papillons de jour sont aussi en péril, selon l’AFB.

Connaître, préserver, restaurer

L’ABB devra mobiliser et animer un réseau d’acteurs, apporter un appui technique au montage de projets territoriaux d’observation, préservation et restauration de la biodiversité (atlas communaux et intercommunaux, projets de trame verte et bleue), développer les connaissances en s’appuyant notamment sur les initiatives de sciences participatives et accroître l’éducation à la nature.

Un budget annuel de 400.000 euros

«Cette nouvelle agence sera financée à hauteur de 400.000 € en 2019, dont une moitié proviendra de la région et l’autre moitié de l’Agence française pour la biodiversité (AFB)», a précisé Sylvie Detoc, directrice inter-régionale de l’AFB (Bretagne Centre-Val de Loire).

Futur Office français de la biodiversité

Le regroupement de l’AFB et de l’ONCFS[1] au sein de l’Office français de la biodiversité (OFB), en cours de débat au Parlement,  aura-t-il un impact sur les agences régionales de la biodiversité ? «C’est une évolution à prendre en compte mais nous en avons connu une similaire lorsque l’Office national de l’eau et des milieux aquatiques (Onema) a rejoint l’AFB», explique Sylvie Detoc. «Après la révolution de la pêche, c’est au tour de la chasse», conclut-elle.

 

 

 



[1] Office national de la chasse et de la faune sauuvage



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus