L’âge de la puberté sens dessus dessous

Le 13 novembre 2013 par Marine Jobert
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L'âge de la puberté ne cesse d'avancer.
L'âge de la puberté ne cesse d'avancer.
DR

Etudier l’exposition chimique de petites filles âgées de 6 à 8 ans, à travers des analyses de sang et d’urine, pour mieux connaître les effets des expositions environnementales sur les prémisses de la puberté et, éventuellement, leurs effets sur un cancer du sein plus tard. Tel était l’objectif poursuivi par des chercheurs du l’institut américain des sciences de la santé environnementale (NIH), dans le cadre d’un programme national de recherche sur les cancers du sein. Quelle ne fut pas leur surprise de constater qu’à 8 ans, certaines des petites filles n’étaient plus si… petites. En clair, leur puberté avait déjà démarré. «A 8 ans, 40% d’entre elles étaient déjà entrées en puberté, explique Leslie J. Reinlib, le directeur du programme au NIH. Cela a été une nouvelle assez surprenante.» Une métamorphose hormonale qui débuterait entre 6 à 8 mois plus tôt que dans les années 1990, avec une grande variabilité selon les origines ethniques des patientes.

Obésité et puberté

Parmi les quelque 1.200 petites filles recrutées dans plusieurs villes américaines, il s’avère que les enfants blanches et non hispaniques débutent en moyenne leur puberté à l’âge de 9,7 ans, les enfants noires la commencent à 8,8 ans, celles d’origine hispanique à 9,3 ans et celles d’origine asiatique à 9,7 ans. Des données qui semblent très corrélées à l’indice de masse corporelle: l’obésité favorise le développement précoce de la poitrine chez les fillettes.

Les garçons muent plus vite

Ce déclenchement précoce de la puberté s’observe également chez les garçons. Un reportage du New York Times Magazine dans le Thomanerchor (le chœur masculin de l'église Saint-Thomas de Leipzig (Allemagne), composé de jeunes garçons qui chantent jusqu’à leur puberté) met en lumière l’avancement de l’âge de la mue. Une étude menée par Joshua Goldstein, président du département de démographie de l’université de Berkeley (Californie) indique que l’âge de la puberté a avancé, en moyenne, de 2,5 mois par décennie depuis 1750. Quand les élèves de Jean-Sébastien Bach, directeur de l’établissement de 1723 à 1750, restaient sopranos jusqu’à l’âge de 17 ans, il faut désormais craindre que la tessiture ne se modifie dès l’âge de 12 ans.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus