L’Afrique tropicale, un puits de carbone devenu source

Le jeudi 29 août 2019 à 18h 40 par Romain Loury
Au Congo, la plus grande tourbière au monde
Au Congo, la plus grande tourbière au monde
Simon Lewis- University of Leeds

Si elle était un pays, l’Afrique tropicale serait désormais le deuxième émetteur de CO2 au monde, derrière la Chine, selon une étude publiée en août dans Nature Communications. Frappée par une intense déforestation, cette zone ne joue désormais plus son rôle de puits de carbone, mais contribue massivement au réchauffement.

Extrait : Dans une étude publiée fin juillet, des chercheurs français et danois avaient montré que les zones tropicales (Asie, Afrique et Amérique du sud), ne jouaient plus leur rôle de puits de carbone, avec un bilan carbone quasi-nul au...

comment lire l'article complet ?

Vous êtes abonné

Saisissez vos codes d’accès :

Mot de passe perdu?
Cliquez ici

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous au JDLE et soyez au cœur de l’information professionnelle en Hygiène, Sécurité et Environnement.

Découvrez notre offre d’abonnement :

  • - Un accès simple à toute l’actualité HSE pour une meilleure maitrise des risques
  • - Une communauté de professionnels et un outil d’échange pour partager vos retours expériences
  • - Une newsletter quotidienne pour ne pas passer à côté de l’information

en savoir plus

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus