L’AEM Milan fait dans la «chaleur propre»

Le 22 février 2005 par Enerpresse
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Giuliano Zuccoli, le président de l’AEM Milano, a présenté en fin de semaine dernière un projet de centrales de production de chaleur «propre» à partir des nappes phréatiques de la région. «Calore Pulito dall’Acqua di Falda», telle est son nom, prévoit l’extraction à partir de la nappe, et avec des émissions nocives nulles, de l’eau par un système dit de la «pompe à chaleur», ou Pac. Dans un communiqué publié à cette occasion, la régie de Milan, qui est allée étudier le sujet chez Göteborg Energi, au Danemark, précise que «pour maximiser l’efficacité du système, l’installation peut être réalisée sur mesure», en la couplant à une cogénération. Et en plus, c’est bon pour le système électrique. En effet, les Pac sont alimentées en électricité par le réseau, signale l’AEM, mais puisent le courant la nuit, contribuant ainsi à l’équilibre électrique de la péninsule, indique l’AEM. Pour démontrer le bien-fondé de la technique, la régie milanaise a placé une unité de 1 mégawatt thermique dans l’université Bocconi, qui bénéficie ainsi d’un système de production de chaud et de froid, avec 60% des besoins thermiques sans aucune émission nocive.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus